Règlement Intérieur

 

Le règlement intérieur a été adopté par le conseil d'administration du 16 mars 2010, et Présenté à l’Assemblée Générale du 3 décembre 2010.

Il a été mis à jour suite au conseil d'administration du 5 décembre 2014, puis du 15 janvier 2016. 

Le présent règlement intérieur vient en complément du projet associatif et des statuts de l’association.

 

Établi par le conseil d’administration, présenté à l’assemblée générale, son application
est opposable à tout membre.

 

Il comprend l'ensemble des textes ci dessous, que vous pouvez lire en cliquant sur chacun des titres des paragraphes.

 


Rappel du Projet associatif

     

L’association  « RANDO POUR TOUS », déclarée en Préfecture de la Lozère, le 23 février 2006, se constitue autour d’un projet porté par les membres fondateurs, animateurs de randonnées expérimentés.

 

Tout d’abord le constat d’une évidence :

 

La randonnée en groupe est génératrice de lien social, par la convivialité, l’égalité devant l’effort, le partage de joies et découvertes communes.

 

Partant de ce constat :

 

Il appartient à ceux des randonneurs dont l’expérience permet l’organisation de sorties encadrée, de mettre cet acquis à la disposition des autres. Les fondateurs considèrent même que cela est un devoir de citoyen.

Ainsi donc, le club « Rando Pour Tous » se donne pour principale mission, de favoriser la pratique de la randonnée pédestre à TOUTE personne en fût-elle  privée ou écartée pour diverses raisons.

Cet état d’esprit doit être celui de tous les animateurs du club, tant dans l’organisation des sorties que dans la manière d’animer ces dernières.

 

Le but poursuivi par les fondateurs est avant tout de :

 

Mettre en place une association structurée, pour programmer et animer dans la sécurité, en complément de l’existant, des sorties et randonnées pédestres.

 

Accompagner le développement de cette association et trouver en son sein les cadres futurs respectant l’éthique du présent projet et encourager leur formation.

 

Favoriser l’intégration sociale de toute personne écartée à priori par le sort de la vie, la position, la santé ou tout autre raison.

 

Créer la solidarité, l’épanouissement, le plaisir de vivre et partager des moments forts de découvertes et d’efforts sains.

 

Permettre l’organisation de randonnées durant les temps disponibles pour la plupart et en particulier en semaine, faisant découvrir les paysages et le patrimoine du département et de toute région.

 

Développer le désir de partager, à leur tour, par ceux qui en bénéficient, le bonheur de marcher ensemble.

 

Constituer un groupe attrayant, sans aucune discrimination, tourné entièrement vers la solidarité et la convivialité.

 

Contribuer à l’animation sociale dans le bassin de vie d’origine.

 

Il découle de ce projet la nécessité pour le club d’être très ouvert. Il en découle également pour les animateurs le devoir de veiller à l’équilibre du groupe et au respect des personnes. Les exploits individuels et l’élitisme sont à écarter, de manière à ne pas accentuer la conscience pour certains de leurs propres faiblesses ou difficultés.

 

 

Afin de pérenniser ce projet, ce dernier est annexé aux statuts de l’association, et se décline également à travers le règlement intérieur. 

 

 

 

Fondements et Régles Générales

La randonnée est une activité physique se pratiquant en pleine nature, ou dans tous autres lieux, sur tout cheminement, dans le respect  des lieux traversés.

 

La randonnée en groupe suppose et implique des règles particulières, que chacun se doit de respecter.

 

Adhérer à l’association permet de bénéficier des diverses prestations que celle-ci propose , et en premier lieu de pratiquer la randonnée dans un cadre organisé, le tout reposant sur l’investissement de bénévoles qui se consacrent à l’organisation et au bon fonctionnement de l’association.

 

Cela implique tout naturellement l’adhésion à l’ensemble des règles de fonctionnement de l’association : statuts, charte, règlement intérieur, et toutes autres règles adoptées en assemblée générale ou en conseil d’administration et portées à la connaissance des membres.

 

Le club « rando pour tous » est une association régie par la loi 1901.

Chaque membre du club est partie prenante dans l’organisation et le  fonctionnement de celui-ci.

 

La même règle, librement acceptée, régit les activités et le comportement de chacun.

 

Ø   Licences :

 

-         La licence assurance est obligatoire pour tous les membres randonneurs.

L’assurance minimum requise avec la licence sera fixée par le conseil d’administration, toutefois les membres auront la possibilité de souscrire des compléments en payant au trésorier la prime correspondante.

 

-         Est  membre titulaire du club « rando pour tous » toute personne à jour de la cotisation  et de la licence fédérale  pour l’année en cours.

 

-     Le randonneur rejoignant le club devra s’acquitter de la cotisation annuelle dès la deuxième sortie à laquelle il participe.

 

-         Les personnes déjà membres d’un autre club et licenciées par ce club à la Fédération Française de Randonnée Pédestre, ou directement (rando carte), devront joindre à leur bulletin d’entrée la photocopie de la licence ou  l’attestation. Ils devront s’engager à souscrire l’assurance minimum imposée par le club.  Comme pour les autres membres titulaires, la cotisation pour l’année en cours sera exigible dès la deuxième participation à une sortie.

 

Ø   Déplacements en voiture :

 

-         Lorsque le transport des membres randonneurs sur les lieux de randonnée est effectué par des véhicules privés appartenant aux membres de l’association et conduits par eux, le chauffeur doit, bien entendu être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité et le véhicule doit être assuré.

 

-         L’association ne saurait être tenue pour responsable des accidents causés ou subis par les membres qui n’auraient pas respecté les consignes générales établies par le présent  règlement ou les consignes particulières énoncées par l’accompagnateur.      

 

-         Partage des frais de covoiturage : le transport aller-retour des randonneurs depuis le point de rendez-vous jusqu’au point de départ de la randonnée s’effectue en covoiturage, en favorisant le regroupement  et le remplissage des véhicules, et l’alternance dans l’utilisation de ces derniers.

 

Par décision du Conseil d’Administration du 15 janvier 2016, le partage des frais de covoiturage s’effectue selon la recommandation suivante :

 

Km Aller-retour                           Participation par personne

 

-         Jusqu’à  40 Km                                                     0 €

-         Jusqu’à  60 Km                                                     2€

-         Jusqu’à  80 Km                                                     3€

-         Jusqu’à 100 Km                                                     4€

-         Jusqu’à 120 Km                                                     5€

-         Jusqu’à 150 Km                                                     6€

-         Jusqu’à 200  Km                                                   8€

-         Au-delà de 200 Km            Frais réels (entente avec le conducteur).

 

Cette recommandation est applicable à compter du 1er février 2016.

 

 

Ø   Commissions :

 

Pour favoriser le fonctionnement,  il est constitué au sein du club des commissions spécifiques :

 

          -   Accueil des nouveaux membres : composée du Président et d’autres membres.
Sa mission sera l’accueil et l’accompagnement des nouveaux, en particulier lors de leurs       premières sorties.

 

          -   Communication, présidée obligatoirement par le Président : relations avec la presse et rédaction d’articles concernant les activités du club, communication interne, édition des programmes, panneau d’affichage, gestion du site Web, stands, etc…En complément ou en accord avec la commission Festivités. Elle a à gérer la communication interne : photos, projections, etc..

 

          -    Programmes : gestion du programme des randonnées et aide aux reconnaissances.

 

     -   Formation, sécurité : cette commission composée de membres expérimentés sera présidée par un membre du bureau titulaire d’un diplôme fédéral. Elle valide les randonnées du programme avant leur inscription. Elle a également comme responsabilité l’éveil et la formation aux problèmes de sécurité etc..

 

          -   Solidarité, amitié et convivialité : son rôle est de renforcer le lien social au sein du club,  d’animer une équipe de volontaires pour assister les membres en toutes occasions.
Parmi ses missions : souhaiter à chacune et chacun son anniversaire.

      Au sein de cette commission, un membre dénommé « Monsieur ou Madame  Amitié » sera chargé de préparer les « verres de l’amitié » lors des rencontres. Il se rapprochera du trésorier pour la satisfaction des besoins en consommables.

 

      -  Festivités : son rôle est de gérer les rencontres festives. Elle sera présidée par un membre désigné du conseil d’administration ; sa composition pourra être élargie au coup par coup.

 

         -    Journée d’accueil et de partage : composée du président et de volontaires, elle sera présidée par un membre du conseil d’administration choisi pour ses compétences en matière de handicap.

 

            Ecoveille : un membre désigné par le conseil d’administration est chargé de promouvir les actions de protection de l’environnement liées au réseau écoveille. Il sera le référent auprès du responsable départemental.

 

   -  Autres commissions : il pourra être constitué, à la demande, des commissions temporaires spécifiques concernant un évènement ou une action donnée.

 
Les membres du bureau sont de droit membres de toutes les commissions.

 

Ø   Communication des programmes :

 

             -         La transmission du programme des randonnées aux membres se fait directement par courriel, par courrier remis, ou retiré auprès de l’Office de Tourisme de la Communauté de Communes  « Cœur de Lozère ».

        -         Les randonnées sont communiquées dans la semaine précédente par voie de presse, mail, site Web,  affichage sur le panneau municipal du parking du Fg Montbel.

 

 

 

 

Le Randonneur de « Rando Pour Tous »

La randonnée au sein de « rando pour tous » implique : le respect des règles de base propres à la pratique de la randonnée, celui des règles spécifiques qui s’imposent à la randonnée en groupe, mais aussi des règles propres au club lui-même qui découlent de son projet associatif.

 

Le randonneur de « rando pour tous » n’est pas un randonneur isolé. Il randonne dans le cadre d’un club organisé. Il bénéficie de ce que celui-ci peut lui apporter, et à l’inverse son comportement rejaillit sur l’ensemble du groupe. Son adhésion au club n’est donc pas neutre : elle  lui impose d’en accepter et respecter obligatoirement  les règles, celles-ci n’ayant d’autre but que d’entretenir le maximum de cohésion au sein du groupe, dans la convivialité et la sérénité, et ce dans le respect de l’ éthique que le club souhaite développer.

 

Les randonnées organisées par le club sont toutes guidées par un guide-animateur bénévole.

Durant sa mission, celui-ci agit pour le compte et sous la responsabilité du club.

Chacun doit respecter les consignes qu’il donne et les appliquer.

 

Chacun doit en outre respecter quelques règles essentielles, et notamment :

 

Ø   L’équipement :

 

Le randonneur de « rando pour tous » doit :

 

  • posséder le matériel adapté à la pratique de la randonnée :

-   chaussures appropriées

-    sac à dos suffisant

-    protections vestimentaires contre les intempéries, froid, pluie, ou le grand soleil,

-    éventuellement des bâtons de marche,

-    provisions de bouche et d’eau en quantité suffisante  pour subvenir à ses besoins.

-     pharmacie personnelle etc.

 

  • avoir sur soi sa licence fédérale.

 

Ø   Le comportement :

 

Le randonneur de « rando pour tous » doit:

 

  • être en permanence responsable de ses actes, et, d’une manière générale, se conformer aux recommandations du guide, responsable de la randonnée et dépositaire de l’autorité au nom du club durant tout le déroulement de celle-ci. 
  • s’interdire  par une prise de risque ou un mauvais comportement de provoquer  la mise en péril ou la gêne des autres membres du groupe. 
  • s’informer obligatoirement des difficultés auprès du guide animateur ou d’un responsable du club lorsqu’il hésite à participer à la randonnée, par suite d’un souci de santé ou pour tout autre raison. 

  • assurer sa propre surveillance médicale. 
  • pour des questions d’hygiène et de sécurité vis à vis des autres participants, laisser impérativement les animaux de compagnie à la maison.
  • pour les déplacements en véhicule, favoriser le regroupement et le remplissage au maximum des véhicules, respecter les consignes données en la matière par le guide-animateur.

Concernant la question du temps de déplacement en co-voiturage pour se rendre sur le lieu de départ des randonnées, le club fait en sorte que celui-ci reste dans des limites raisonnables. Il ne s’impose pas toutefois une limite de temps rédhibitoire afin de ne pas s’interdire d’office des randonnées qui, malgré un relatif éloignement, présentent  un intérêt particulier.

L’annonce de chaque randonnée précise sa localisation géographique. Chacun peut donc estimer approximativement le temps de déplacement , ou demander éventuellement des précisions supplémentaires au guide, et, par rapport à cet élément,  juger si telle randonnée lui convient ou ne lui convient pas.

 

  • s’entraider dans la convivialité et le respect. 
  • appliquer les consignes de sécurité prescrites par le guide-animateur, en toute occasion : franchissement ou circulation sur route, passages délicats, etc. 
  • marcher en file indienne le long d’une route ou d’un  sentier difficile. 
  • attendre obligatoirement les autres et se regrouper aux carrefours. 
  • prévenir le serre file ou un autre randonneur de ses arrêts éventuels, et laisser sur le bord du chemin (du côté où il s’éloigne) son sac à dos en cas d’écart provisoire. 
  • à la fin de la randonnée, avant de quitter les lieux, attendre l’ensemble du groupe, le guide-animateur et le serre-file .

 

Ø   Le respect du milieu naturel :

 

Le randonneur de « rando pour tous «  se  doit de:

 

  • rester sur le sentier dans les zones sensibles ou protégées. 
  • ne pas prendre de raccourcis favorisant l’érosion. 
  • ne pas déranger la faune sauvage et respecter la flore. 
  • respecter la propriété privée (s’abstenir de toute cueillette notamment…) 
  • respecter la quiétude des lieux. 
  • ne pas laisser de trace de son  passage et ramasser ses déchets. 
  • respecter les consignes de fréquentation particulières liées à l’espace (Parc des Cévennes, zones protégées…). 
  • fermer les barrières lors d’un passage dans les pâturages et respecter l’environnement, faire circuler l’information : « le dernier ferme la barrière » ! 

 

Le Guide-Animateur de Randonnée

Préambule :

 

Le club élabore un programme, il associe à cela le maximum de membres.

 

Le guide-animateur prend en charge la préparation et la conduite d’une randonnée de ce programme.


Il peut arriver qu’en fonction de divers paramètres apparaissant le jour de la randonnée (évènements externes, conditions météorologiques…), le guide-animateur soit amené à modifier ou annuler le programme initial de la randonnée (après avoir contacté  en cas de doute le président ou le responsable des programmes). Les modifications éventuelles doivent dans tous les cas être communiquées au président pour accord et au responsable des programmes.

 

Le guide-animateur qui prend en charge une randonnée du programme fait un acte de solidarité qui suppose le respect des membres qui vont en bénéficier.

Le guide-animateur est le responsable de la randonnée.

Il lui est donné l’autorité tout au long du déroulement de celle-ci.

 

Toutefois, il est de la responsabilité de celui qui a accepté cette mission de respecter quelques principes simples :

 

Préparation de la randonnée :

 

L’itinéraire doit être connu et non dangereux, le guide-animateur doit en outre s’assurer de l’absence de risques spécifiques (chasse, fortes pluies etc..)

 

Le guide-animateur doit toujours être en-deçà de ses possibilités personnelles et ne jamais entreprendre un parcours au-dessus de ses moyens.

 

La préparation est d’une très  grande importance, et rien ne doit être négligé. 

 

Ø   Phase préparatoire :

Cheminement éventuel sur route 

 

               ·        Réunir tous les documents relatifs à la randonnée choisie :

      (Base indispensable : carte au 25 000ème)

 

                ·        Tracé de l’itinéraire :

Principales informations à connaître :

      Distance

      Dénivelée

      Durée de la randonnée

      Altitude maxi

      Niveau de difficulté :

   Facile, difficile, très difficile, difficulté moyenne

   Passages glissants par temps de pluie…

Franchissement éventuel de cours d’eau (en cas de forte pluie…)

Pôles d’intérêt du secteur.

 

                   ·        Établir une « feuille de route » de la journée, c’est à dire :

                      -      prévoir un lieu de stationnement suffisant et sécurisé,

                      -      prévoir le découpage de la progression, situer les points d’arrêt.

                      -      prévoir un ou des itinéraires de repli éventuel en cours de rando, et si                                          possible un  itinéraire de substitution ;  en cas d’impossibilité, voir avec le                                  président ou le responsable des programmes.

 

                   ·        La durée de trajet auto pour se rendre en covoiturage au lieu de départ de la randonnée doit être prise en compte dans la planification de la randonnée.

 

                    ·        Prévoir une marge de temps suffisante pour faire face à toute éventualité, notamment en période hivernale à l’approche de la nuit.

 

Ø   Reconnaissance de l’itinéraire :

 

                     ·        L’itinéraire proposé doit être préalablement reconnu, si possible avec un autre membre du club capable de suppléer.

 

                     ·        Cette reconnaissance d’itinéraire fait partie intégrante du programme des randonnées du club. Elle est faite de préférence lors des journées de reconnaissance proposées à cet effet avec le concours du responsable des programmes. Le Président doit en être informé.

 

Ø   Publication de la randonnée :

 

                     ·     Le texte presse relatif à la randonnée doit être communiqué au président ou au responsable de la communication 15j à l’avance. Il doit mentionner les points d’intérêt, la distance, le dénivelé, et les difficultés éventuelles doivent être annoncées simplement de manière à éviter les malentendus ; exemples : fortes montées ou descentes, chemins escarpés, présence d’animaux, absence de points d’eau, autres…

 

Ø   S’informer de la météo avant la sortie.

 

Conduite et gestion de la randonnée :

 

Le guide-animateur dispose de la bonne carte et d’une boussole, un sifflet, si possible un téléphone portable.

Il est nécessaire de posséder la carte IGN du secteur de la randonnée (s’il faut appeler les secours, il devra très précisément  leur indiquer la position,  et rien ne remplace les coordonnées en plus de la description).

 

Ø   Au point de rendez-vous :

 

                       ·        Sauf contre-ordre express, le lieu de rendez-vous est fixé sur le parking du Faubourg Montbel à Mende.

 

                       ·    Le guide-animateur est présent ou représenté au lieu de rendez vous,   Même s'il doit annuler la randonnée

                  ·        Il se présente, accueille les nouveaux le cas échéant.

 

                        ·        Il rappelle que chacun doit disposer de l’équipement et du ravitaillement appropriés à la randonnée (chaussures, sac, vêtements, nourriture, eau en quantité suffisante…).

 

                        ·        S’il n’en possède pas une lui-même, il récupère la trousse de secours du club.

 

                        ·        Il favorise le regroupement dans les véhicules, repère leur nombre, et s’assure que chaque conducteur a bien pris connaissance de la route et du lieu de destination précis.

 

                        ·        Respecter l’heure précise de départ.

 

Ø   Au départ du sentier :

 

                        ·        Après avoir veillé au bon stationnement des véhicules (voir plus haut), le guide-animateur présente  le parcours.

 

                        ·        Il rappelle les consignes de marche et de sécurité : arrêt à la croisée des chemins, consignes pour les traversées ou les cheminements sur route, dépose du sac au bord du sentier en cas d’arrêt d’urgence…

 

                         ·        Il désigne un serre-file et lui communique l’itinéraire et les recommandations. Le serre-file partagera avec l’animateur le souci général du bon déroulement de la randonnée.

 

                         ·        Il compte ou fait compter le nombre de participants, à vérifier aux arrêts et à l’arrivée…

 

                          ·        Il indique qui a la trousse de secours.

 

                           ·        Il donne s’il y a lieu des consignes particulières, et les rappellera le moment venu de les appliquer.

               

Ø   Au cours du déroulement de la randonnée :

 

                            ·        Le guide-animateur marche habituellement en tête et impose le rythme adapté, lent au départ, de manière à permettre à chacun de suivre. Le rythme à imposer se base implicitement sur celui du  dernier. En aucun cas (sauf cas de force majeure) le guide-animateur ne doit forcer l’allure ; il ne doit pas hésiter à demander gentiment à ceux qui ont tendance à marcher vite de rester à son rythme.

 

                             ·        Ceci implique de surveiller en permanence la progression du groupe, et notamment, lorsque la file des randonneurs s’étire sur le chemin, de faire ralentir ou arrêter les premiers pour laisser le groupe se reconstituer  et les derniers reprendre leur souffle…, mais aussi de ralentir fortement la progression en cas de  montée ou de descente prononcée, ou autres difficultés.

 

                              ·        Demander d’attendre aux carrefours, et veiller au respect des consignes de sécurité pour la traversée ou le cheminement sur route : sur une route, faire circuler tout le groupe du même côté et appliquer les règles de sécurité en la matière. Se faire assister par le serre-file et toute autre personne si nécessaire.

 

                              ·        Il est bon de faire un arrêt dans les 15 premières minutes après le départ de la randonnée pour permettre aux participants d’adapter leur tenue vestimentaire.

 

                              ·        Prévoir ensuite une pause au moins toutes les heures. Penser à l’arrêt-restauration ou boisson avant une bonne montée. Il est préférable d’éviter de faire les haltes dans un lieu inapproprié quitte à faire un peu de chemin en plus. 

 

                               ·        Un recensement des participants est nécessaire aux points de halte prévus : le guide-animateur, avec ou sans l’aide du serre-file ou de tout autre, vérifie en arrivant, puis avant de repartir, que tout le monde est là.

 

                               ·        Le guide-animateur doit surveiller l’état de forme du groupe : il vaut mieux déceler une faiblesse rapidement que d’attendre une complication.

 

                               ·        Profiter de quelques explications, anecdotes, point de vue, ou autre, pour laisser regrouper. Laisser récupérer les derniers avant de repartir.

 

                               ·        Le guide-animateur qui a bien préparé son parcours peut expliquer les sites d’intérêt, et pour cela réaliser un regroupement (il serait dommage de ne donner l’explication qu’aux premiers participants). Si dans un groupe un randonneur a des connaissances précises sur un sujet se rapportant à la partie de la randonnée en cours, l’encourager à donner l’explication.

 

                                ·        Vérifier de temps en temps la progression par rapport au « plan de marche » prévu. Si en retard, calmement  rattraper la situation au mieux. En  période de journées courtes, il est bon de ne pas avoir de chemin difficile pour terminer la randonnée, car la nuit arrive vite et complique tout.. Surtout les imprévus..

 

                                ·        Penser à réaliser (ou faire réaliser) une (des) photo(s) du groupe à communiquer rapidement dès  l’arrivée au président pour le site de « rando pour tous ».

 

                                ·        Arrêter le groupe à quelques centaines de mètres du parking, afin de faire les communications éventuelles, demander aux participants leur avis sur la randonnée, et permettre de remercier le guide, le serre-file ou toute autre personne ayant apporté son concours au bon déroulement de la randonnée.

 

                                ·        En cas d’accident ou d’incident, prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité de l’intéressé et du groupe, et en informer dès que possible le président, vice-président ou tout autre responsable du club. (La fiche d’alerte se trouve dans la trousse de secours)

 

Ø   A la fin de la randonnée :

 

                                 ·        S’enquérir, par une consultation rapide du groupe, de ce qui a été positif ou négatif.

 

                                 ·        S’assurer que tout le monde est là, veiller au bon départ des voitures.

 

                                 ·        Rendre compte au président, par simple coup de téléphone ou mail, du déroulement de la randonnée,  et lui faire passer la(les) photo(s) du groupe et un minimum de compte rendu de la journée. Cette exigence d’un retour d’information à l’issue de la  randonnée entre dans le cadre de la responsabilité partagée : il faut considérer en effet que lorsqu’ il prend en charge la mission de guide d’une  randonnée, le guide-animateur agit au nom du club, et que la clôture de sa mission est en fait constituée par le retour d’information communiqué au responsable du club à l’issue de la randonnée. Il est recommandé en outre, dans toute la mesure du possible, de transmettre un petit compte-rendu  pour le site, voire le DIX, qui constituent de véritables traits d’union au sein du club (possibilité de proposer à un participant à la rando de faire ce petit texte et de l’adresser au Président par mail).

Ce n’est qu’après exécution de ces 3 dernières consignes que se clôture la mission du guide-animateur.

 

 



 

Les Statuts de « Rando Pour Tous »

 

                                        STATUTS

  

Du 8 Février 2006

 

Modifiés le 31 Mars 2007

 

Modifiés le 21 Février 2009

 

 

Article 1er :

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Rando pour tous

 

Article 2 :

Cette association a pour but : d’organiser des randonnées pédestres ou raquettes, de permettre à toute personne la découverte, grâce à la marche, de la nature et du patrimoine, de développer les effets bénéfiques de la randonnée sur la santé des pratiquants, de faire la promotion de la randonnée pédestre, de former ou favoriser la formation des animateurs de randonnées.  Son fondement et son éthique sont développés dans le projet associatif joint et qui est réputé faire partie intégrante des statuts. L’adhésion à l’association implique de la part de tous les membres l’acceptation sans réserve  et la mise en œuvre de ce projet.  

 

Article 3 :

Le siège social est fixé à L’office du tourisme, Boite postale 83, Mende, 48000

Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d’administration, la ratification par l’assemblée générale sera nécessaire.

 

Article 4 :

L’association affiliée à la Fédération Française de la Randonnée Pédestre sous le n°0482004129

 

Article 5 :

L’association se compose de :

·         Membres d’honneur

·         membres bienfaiteurs

·         Membres fondateurs

·         Membres titulaires 

 

 

Article 6 :

Pour être membre de l’association, il faut être agréé par le bureau qui statue, lors de chacune de ses réunions, sur les demandes d’admissions présentées.

L’association s’interdit toute discussion ou manifestation présentant un caractère politique ou confessionnel.

L’association s’interdit toute discrimination, de quelque nature qu’elle soit, dans sa vie, son organisation et son fonctionnement.

 

Article 7 :

· Sont membres d’honneur ceux qui ont rendu des services signalés à   l’association, ils sont dispensés de cotisation

· Sont membres bienfaiteurs, les personnes qui versent une cotisation annuelle minimum, fixée chaque année par l’assemblée générale.

· Sont membres fondateurs les quatre personnes ayant créé le club Rando Pour Tous et déposé les statuts : Catherine BLOND, Gérard BAFFIE, André CHAPTAL, Michel ROCHE. Ces personnes ont les mêmes devoirs et prérogatives que les membres titulaires ci après.

· Sont membres titulaires, les personnes adhérant à l’association « Rando pour Tous », et en même temps à la Fédération Française de la randonnée pédestre,  à  jour des deux cotisations pour l’année en cours. La cotisation annuelle du club est fixée par le conseil d’administration et validée par l’assemblée générale suivante.

 

 

Article 8 : (radiations)

La qualité de membre se perd par :

         - la démission

         - le décès

       - la radiation prononcée par le conseil d’administration pour non paiement de la cotisation, ainsi que pour tout motif grave, l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

Dans le cadre des dispositions destinées à garantir les droits de la défense, les dispositions suivantes seront notamment respectées :

Le membre concerné par une procédure disciplinaire peut se faire assister par un conseil extérieur à l’association ou par un membre de celle-ci. Pour préparer sa défense, et dans les délais suffisants, il doit préalablement avoir eu connaissance de toutes les pièces, décisions ou délibérations soumises à l’appréciation de ses juges. Il doit être convoqué devant l’organisme compétent pour prendre la décision. La convocation doit comporter la mention des faits qui sont retenus à son encontre et la sanction qui est encourue.

 

Article 9 : (ressources)

Les ressources de l’association comprennent :

          -  le montant des cotisations

          -  les dons divers

    - les subventions de l’état, des régions, des départements et des communes, de toute autre collectivité ou structure.

 

Article 10 : (conseil d’administration) 

L’association est dirigée par un conseil de 3 à 27 membres, élus, pour 4 années par l’Assemblée Générale parmi les membres  fondateurs ou titulaires.  Les membres sont rééligibles.

 

Le conseil d’administration choisit parmi ses membres, un bureau composé de :

-        un président,

     -       un ou plusieurs vice-présidents

     -       un secrétaire, s’il y a lieu un secrétaire adjoint

-        un trésorier et si besoin est, un trésorier adjoint

-        un ou plusieurs membres supplémentaires

Le conseil étant renouvelé tous les deux ans par moitié, la première année, les membres sortants, sont désignés par le sort.

Les périodes de quatre ans, correspondent aux années olympiades (2008 – 2012 – 2016 etc..)

Est également désigné avec une fonction particulière un membre titulaire de l’association, non membre du conseil d’administration, qui est chargé avant l’assemblée générale annuelle de la vérification des écritures auprès du trésorier.

 

En cas de vacances, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé au remplacement définitif lors de  la plus prochaine assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés.

 

Le conseil d’administration est investi d’une manière générale des pouvoirs les plus étendus dans la limite des buts de l’association et dans le cadre des résolutions adoptées par les assemblées générales.

Avant le début de l’exercice, il adopte le budget annuel avant de le soumettre à l’assemblée générale.

Il doit être saisi pour autorisation de tout contrat ou convention passé entre le groupement d’une part, et un administrateur, son conjoint ou un proche, d’autre part, avant une présentation pour information, à la plus prochaine assemblée générale.

 

 Article 11 : (réunion du conseil d’administration)

 Le conseil d’administration se réunit une fois au moins tous les six mois, sur convocation du président, ou sur la demande du quart au moins de ses membres.

 

Les décisions sont prises à la majorité des voix,

 

Tout membre du conseil qui, sans excuse, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives pourra être considéré comme démissionnaire.

 

 

Article 12 : (assemblée générale ordinaire)

L’assemblée générale ordinaire est composée de tous les membres, fondateurs, titulaires. Y sont également invités tous les autres membres de l’association avec voix consultative. Y peuvent être invités, toutes personnes autres, à l’initiative du bureau.

 

. L’assemblée générale ordinaire se réunit au moins une fois par an.

 

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par les soins du secrétaire. Dans tous les cas, les convocations à l’assemblée générale doivent être adressées et signées par le président.

 

Il est tenu une comptabilité complète de toutes les recettes et toutes les dépenses.

 

Les comptes sont soumis à l’assemblée générale dans un délai inférieur à 6 mois à compter de la clôture de l’exercice.

 

L’ordre du jour est indiqué sur les convocations.

 

-  Le président, assisté des membres du bureau, préside l’assemblée. Il présente le rapport d’activité de l’année écoulée.

-  Le secrétaire présente le rapport moral, lequel est soumis au vote de l’assemblée.

-  Le trésorier présente le rapport financier qui est soumis pour approbation à l’assemblée (après lecture du rapport du membre chargé de la vérification des écritures).

 

Il est procédé après épuisement de l’ordre du jour, au remplacement  des membres du conseil sortant.

Les votes sont pris à la majorité simple des membres présents ou représentés.

Un membre ne peut posséder plus de 5 pouvoirs à son nom ; cependant le pouvoir transmissible est admis.

 

Ne devront être traitées lors de l’assemblée générale, que les questions soumises à l’ordre du jour.

 

 Article 13 : (assemblée générale extraordinaire)

Si besoin est, ou, sur la demande de la moitié plus un des membres titulaires ou fondateurs, le président peut convoquer une assemblée générale extraordinaire, suivant les formalités prévues à l’article 11.

 

Article 14 : (règlement intérieur)

Un règlement intérieur, s’appuyant sur le projet associatif,  est établi par le conseil d’administration qui le présente ensuite à  l’assemblée générale, sans vote.

 

Ce règlement est destiné à fixer plusieurs points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

 

Article 15 : (dissolution)

En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’assemblée générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 at au décret du 16 août 1901.

 

 

(Les présents statuts ont été largement inspirés par les statuts types de la FFRP d’octobre 2006)

 

 

 

 


Télécharger
Rando Pour Tous - Règlement intérieur
Document PDF
2016 01 16 REGLEMENT INTERIEUR (m.à j. 1
Document Adobe Acrobat 129.9 KB

Le règlement Intérieur peut être téléchargé

ici, en cliquant sur  "Télécharger"

 

 

Télécharger
Rando Pour Tous - statuts
Document PDF
2009 02 21 Statuts MAJ 21 Février 2009.p
Document Adobe Acrobat 63.3 KB

Les statuts peut être téléchargés

ici, en cliquant sur  "Télécharger"